lundi 11 février 2008

bébé intense

voici ce que j'ai trouvé sur le net :
http://allaiter.free.fr/presse/bbauxbesoinsintenses.html
"Les bébés aux besoins intenses ont certains traits de personnalité en commun; toutefois, ils ne manifestent pas nécessairement ces comportements en tout temps.

Hypersensible
Le bébé aux besoins intenses a une conscience aigüe de son environnement; les changements le font sursauter facilement durant le jour et rendent son sommeil difficile durant la nuit. Cette sensibilité se voit souvent dans ses réactions vis-à-vis de personnnes appelées à en prendre soin et avec qui il n'est pas familier, ce qui provoque chez lui un niveau élevé d'anxiété à l'égard des étrangers.


Intense
Le bébé aux besoins instenses investit une grande quantité d'énergie dans ses agissements. Il pleure fort, rit à gorge déployée et proteste vivement si on ne lui sert pas instantanément ses « repas ». Il semble ressentir plus pronfondément toute la gamme des émotions, et réagit avec plus d'intensité que les autres bébés.


Exigeant

Souvent, la mère d'un bébé aux besoins intenses dira qu'elle « ne peut répondre à ses demandes avec suffisamment de rapidité. Ce type de bébé transmet un sens d'urgence très réel dans les signaux qu'il émet. Il n'a cure des gratifications différées et n'acceptera pas facilement des solutions de rechange, c'est-à-dire autre chose que ce pourquoi il pleurait au départ. S'il reçoit un hochet alors qu'il s'attendait à être allaité par exemple, ses pleurs iront en s'intensifiant; il protestera d'avoir été mal interprété. Le bébé aux besoins intenses a toutefois besoin d'être exigeant: c'est un trait positif chez lui.

Impossible de le déposer

Le bébé aux besoins intenses a un besoin extrêmement grand de contact physique. Ce type de bébé a la réputation de ne pouvoir se calmer seul. Il fait du giron maternel son siège, les bras et la poitrine de sa mère lui servent de lit, et il se console à son sein. En général, il rejette vigoureusement les substituts maternels inanimés.

Toujours actif

Chez ce type de bébé, une activité motrice constante va de pair avec l'intensité de l'hypersensibilité de la personnalité.

Epuisant

Inévitablement, les parents avoueront: «Il me vide». Le bébé aux besoins intenses utilise toute l'énergie de sa mère et de son père.

Il n'aime pas se blottir

Contrairement à la plupart des bébés qui se laissent aller facilement dans les bras ou sur les épaules des personnes qui en prennent soin, le bébé aux besoins intenses arquera fréquemment le dos et raidira bras et jambes, protestant ainsi contre toute tentative de lui faire adopter une position d'allaitement confortable. Cette raideur musculaire s'appelle hypertonie. Le fait que certains bébés évitent le contact physique intime peut s'expliquer par cette combinaison entre traits hypersensibles et hypertoniques. Le bébé résiste s'il se sent entouré de trop près; il sera plus à l'aise si vous maintenez une certaine distance entre lui et vous pendant que vous l'avez dans vos bras, ou si vous le tenez de manière à ce qu'il ne soit pas face à face avec vous.


Insatisfait et imprévisible
Il n'est pas possible d'apaiser le bébé aux besoins intenses de la même manière d'une fois sur l'autre. Souvent, une méthode efficace un jour ratera son but le lendemain.

Il veut têter tout le temps

L'expression «horaire de repas» ne fait pas partie du vocabulaire du bébé aux besoins intenses. Ce bébé a besoin de périodes prolongées de succion non nutritive, simplement pour le réconfort, et il mettra du temps à se sevrer.

Il se réveille souvent


Ces bébés super-éveillés ne se calment pas aisément. Ils se réveillent fréquemment et récompensent rarement leur mère de siestes qui pourtant seraient les bienvenues.


ça me rappelle quelqu'un ça !

12 commentaires:

barbara a dit…

sans ironies,chez les bébés,tout les besoins ne sont ils pas intenses,puisque vitaux?il y a t il des bébés à moindre besoins?ne s'agit il pas plutot d'expression intense?bisous intenses!!

totomathetvio a dit…

et bien le débat est lancé ;)

Cyrquensan a dit…

moi ca me rappelle le mien aussi qui crie dès qu'on prépare le repas jusqu'à ce qu'on lui serve, et ce depuis qu'il est né...

barbara a dit…

je met ma main à couper que toute les maman reconnaitrons à un moment ou un autre leur enfant,quoique je suis en fait de mauvaise foi car bien que je reconnaisse Lukas,c'est moin vrai pour Kais,mais je refuse l'idée que l'un soit plus intense que l'autre,le terme est trop ....intense.

chalola a dit…

En te lisant Vio, j'ai cru reconnaitre aussi mon loulou. Le fait qu'il n'aime pas être blottir me fait aussi réagir car je me souviens qu'à l'une des premières visites chez mon pédiatre, elle m'avait dit : "il n'a pas l'air d'aimer être tenu contre vous", cela m'avait beaucoup inquiètée.
Mon loulou ne fait pas ces nuits, il refuse souvent la sucette mais pour le "né-né" - comme il dit, il est toujours d'accord, d'ailleurs des fois, il ne me demande pas mon avis et me soulève le t-shirt, si je lui dis non, alors il se met à pleurer de plus en plus fort, jusqu'à ce que je cède. Et quand il veut tt et que je ne suis pas dans la pièce, il tape sur le canapé avec sa main et crie né-né. Hypersensible fait parti de son caractère mais je suis moi-même super sensible alors je sais pas trop. Exigeant oh que oui, seul le sein peut être une solution.

Merci Vio pour ce billet sur bb intense.

totomathetvio a dit…

Barbara, j'avais eu la même réaction que toi, il y a plus d'un an quand une copinaute, Sandra, m'avait dit que probablement Mathieu était un bébé intense. "Nonméo il est tout à fait normal mon fils, pas plus intense qu'un autre".
vi mais voilà, si mon fils est tout à fait normal, et que les autres bébés arrivent à dormir la nuit, n'hurlent pas au bout de 10 min en poussette, adore la voiture et aiment leurs transats, c'est que soit je m'y prends tres mal, soit on les maltraite et ils sont résignés.
Bon je vois bien que Cédric, Erwan ou Kaïs ne sont pas maltraités, et que tous n'ont pas eu à hurler dans leur lit pour y "apprendre" à dormir.
Alors peut être que je m'y prends tres mal, que je ne désir pas qu'il s'éloigne de moi et que j'ai besoin qu'il dépende de moi, mouais... mon oeuil !!! Au point de ne pas avoir fait une nuit complète depuis 22 mois ! Moi qui aime dormir entre 8h et 12h de suite. J'ai l'impression que ce sont des formules toute faite qu'on envoie à la tête des mamans à chaque fois.
exactement quand je dit qu'on va faire l'adaptation à la halte, et que que les psy me tiennent le même language comme si le problème était déjà posé alors qu'on a même pas encore commencé.

Non, en fait je crois que c'est une formule "bébé aux besoins intenses" qui décrit un type de bébés, comme la formule "hyperacifs" en décrit d'autres.
On pourrait aussi dire : "ben tous les enfants sont tres actifs dans un domaine ou un autre, ils grandissent tous à leurs rythmes, en développant tel ou tel aspect". Oui mais il y a quand même des enfants hyperactifs, qui répondent à un type de comportement donné.

Alors bien sur tous les bébés ont un besoin vital de manger, qu'ils l'expriment ou pas, intensement ou par de petit miaulement.

Mais d'apres ce que j'ai compris, un des points communs aux "bébés à besoin intenses" c'est qu'ils ont un besoin intense de contacts, impossible de les poser.
On pouvait mettre Mathieu dans son siege auto par exemple, et compter qu'il tombe de sommeil d'epuisement apres ces hurlements, et que la voiture allait le bercer. Tous ceux qui ont vécu cette expérience ce souviendront qu'il est tres tres résistant, et qu'au bout de 3/4 d' heure il n'avait pas baisser l'intensité de ses pleurs.

Je me souviens, comme Chalola, que paradoxalement (j'ai réussi à le caser ce mot ;) )il n'était pas câlin du tout. Il demandait les bras tout le temps mais jamais pour s'y blottir.
Je me souviens aussi de tous les conseils sur le peau à peau, que les nourrissons adorent... sauf le mien ! il se raidissait pour quitter ce contacte trop fusionnel.

Pour ce qui est d'être exigeant, ça c'est clair aussi: il sait ce qu'il veut !!!
hier soir par exemple, on lisait un livre et devant le dessin d'une poule je fredonne " ma poule à pondue un oeuf", voilà je ne connais pas la suite des paroles, et voilà que Mathieu a exiger que je lui chante cette chanson pendant bien 20 min, et encore ce matin au réveille. là on se dit "je vais lui en chanter une autre avec une poule comme -une poule sur un mur- ou -quand trois poules vont aux champs-, ben non ça marche pas, il fait "non non chante" et si je continue quand même il s'énerve et fini par hurler... la La seule solution c'est de tourner la page du livre et de chanter une chanson sur un mouton, mais j'en connaissais pas, et il a vite fait lui de revenir à la page précédente. sinon on peut aussi lui filer une grosse baffe dans la tête qui l'assomme et le fasse dormir, mais ça c'est un fantasme :-)

Bref trouver ce type de description permet enfin de répondre à "mais qu'est ce qu'il a ce gamin, il est infernal".
et de trouver d'autres mamans d'enfants aux besoins intenses plus grands, pour voir comment ils ont grandit et se dire que le bout du tunnel n'est pas si loin, encore un an ou deux ou plus ...

Anonyme a dit…

Je ne crois pas que Charlie soit un bb aux besoins intenses, mais vous m'avez fait "tiquer" Chalola et toi qd vous parlez d'absence de calin, et le portage n'a pas été simple non plus au début ... Bref, je pense comme toi, enfants "hyperactifs" alors pourquoi on ne pourrait pas parler de bébés intenses ?

Tunisia Mum a dit…

Je crois tout à fait à une case "bébé aux besoins intenses" tout comme "enfant hyperactif" ou "enfant hypersensible"... Après, je pense que tous les critères sont à prendre en considération, mais ne pas les isoler...
Mon Doudou tète encore beaucoup et ne dort pas des nuits "complètes" (le cododo est salutaire pour moi, Vio ;) je peux dormir, il tète à mes côtés, et moi je m'en aperçois à peine!)...
Mais je ne pense pas qu'il soit pour autant "un bébé intense"...
Barbara remarque que tous les bébés sont "intenses"... Oui, bien sûr.
Mais il y a des bébés qui ont des besoins plus grand que d'autres.

Abdou a été pendant un certains temps, un peu tout ce que décrit ton article, Vio, quoiqu'il y a des paragraphes qui ne lui vont pas du tout... Il a toujours aimé les calins... mais pas les bisous... Bref...

Ce que je pense surtout, c'est que chaque petit être est différent, chaque caractère est différent, et donc les besoins de chacun se comblent différement...
Donc, oui, les bébés aux besoins intenses ça existe. (je le sais pour en connaitre dans mon entourage!)

Anonyme a dit…

en tout cas concernant mon Lukas intense,j'ai du imposer à trois ans la fin des incrustes nocturnes,il a 5 ans et demi et vient des la premiere occasion,par contre calin et peau à peau lui ont toujours plu(t)(s),je dois lui imposer des distances car il n'a aucune conscience de l'intimité des gens,concernant l'exigence,j'ai du aussi me resigner à etre ferme ,car cela devenait de la tyranie,je finissait par me sentir agressée par les lubies de Lukas:caprices pour sortir le vélo,puis en route je finissait systematiquement par devoir porter
lukas et le vélo,hier soir encore il ne "bougerai pas d'ici tant qu'il n'aurait pas quelque chose à manger",et ce, dehors,perché sur un muré ,à bientot 6 ans il pleure encore parfois pour etre porté dehors.voilà vio,bébé intense rime avec sale gosse intense,il grandit pareil,quoique tu fasses!aux maman à assumer les remarques désagréables des maitresses et animatrices,des mots tels que "perturbateur""mauvais perdants" ,bref,faut faire avec!
BARBARA

truiss a dit…

hahaha tu me fais trop rire barbara avec bébé intense = sale gosse intense!!!

en même temps c'est pareil que "tous les bébés sont plus ou moins intenses" tous les enfants sont "plus ou moins sales gosses" à part quelques exceptions!

En tous cas je reconnais dans ton article... tout l'inverse de cédric :D
Cédric a fait des nuits relativement tôt (vers 3 mois) et petit à petit de très longues nuits (jusqu'à, à une période, des 20h-11h comme tu les rêves vio!)
Faire diversion est la methode qui marche le mieux avec lui contrairement à Mathieu, bien que maintenant qu'il est plus grand il est moins dupe de mes "on passe à autre chose" par contre il ne faut pas le prendre de front en lui disant "ça c'est pas possible, désolé!"

En tous cas personnellement, je suis quelqu'un qui n'aime pas les étiquettes et les cases donc je n'affirmerai pas que tel ou tel bébé est "intense", je suis comme barbara je pense que tous les enfants sont intenses dans leurs besoin, mais que ce sont ces besoins qui diffèrent...
Cédric va être "intense" dans d'autres domaines, à l'inverse en fait, cédric est un enfant qui va avoir un besoin réel de routine, de choses qui vont le rassurer, et aussi qui a besoin de moments de calme où il n'est pas sollicité.
Quand on va chez Claude Lise par exemple, et qu'il y a d'autres enfants, il va systématiquement s'isoler pendant de longs moments dans la chambre à jouer tout seul quand les autres seront dehors à la balançoire. C'est un besoin intense chez lui mais rien à voir avec les besoins des "bébés intenses" tels que décrits dans ton article...

Et puis je dirais aussi que la "norme" ne peut pas être quelque chose d'objectif, donc "intense" par rapport à quoi? Par rapport à la norme des bébés chez nous, avec les habitudes de notre époque...
Comme tu cite souvent d'autres cultures, vio, je pense que si tu vivais dans un autre pays, ton bébé ne serai pas un bébé catalogué comme intense...

Enfin pour conclure, moi je suis plus partisane de la "culture" par rapport à la "nature" dans l'éducation des bébés.
Je ne dirais pas que tous les bébés sont égaux, pareils, à la naissance, mais je pense que la différence s'accentue très très vite par rapport à la façon dont la maman va s'occuper de son bébé, par rapport à ses propres besoins à elle et ses propres limites!

Je tique quand tu dis qu'on pourrait te taxer d'avoir "tout raté" dans ton éducation pour que Mathieu ait des besoins intenses aujourd'hui, encore une fois il s'agit d'une "norme" subjective, la réussite dépend de tes objectifs à toi, avant toute autre chose.
Alors oui, si ton objectif de départ était d'avoir un enfant "dressé" tu as tout raté! mais je ne pense pas que ce soit le cas!

Quand je parle du besoin d'isolement, de routine et de sécurité de cédric, vous mes soeurs me direz tout de suite que c'est exactement moi au même âge, et je le vois tous les jours! Donc je pense que je l'ai élevé comme je pensais qu'il était bon de le faire, en lui transmettant mes propres habitudes, et aussi dans une certaine mesure mes propres angoisses.

heu bon j'arrête là parce que je vais en faire trois pages :D

totomathetvio a dit…

Coucou Salwa! c'est toujours un plaisir de lire tes interventions !
Par contre je me suis sans doute mal exprimée, mais le cododo, nous est hyper salutaire !!! Je regrette qu'une chose: avoir attendu 10 mois pour comprendre les besoins de mon loulou la nuit.

Titia, ton intervention me donne à réflechir, non pas tant sur le contenu, mais sur le fait que ta façon de pensée est décidément à l'opposée de la mienne.
Quand tu dis "En tous cas personnellement, je suis quelqu'un qui n'aime pas les étiquettes et les cases "
Moi j'ai besoin de ranger les choses et les gens dans des cases pour comprendre mon entourage.
En fait j'ai l'impression que j'étais un bébé au besoin intense, ce qui explique ma rigidité de pensée entre autre.
Par contre si toi, tu es comme Cédric, à l'opposée de cela, ça explique pourquoi on est si différente.
Le caractère aurait donc une composante génétique ?!
Ou bien est ce qu'on modèle un enfant à notre image.

J'aimerais bien que Mathieu ne soit pas psychorigide !
Déjà, je vois qu'il a certaines attitudes semblables à sa mère : il se mêle de tout autour de lui. Une maman lit une histoire à son enfant, il entend une bribe arrete son activité pour aller chercher l'objet qu'elle cite dans le livre. Un bébé arrive, il va chercher des hochet, voire le portique d'éveil de la maison dolto.
Et l'autre jour l'accueillante a enlever le tapis de jeu car il n'y avait pas de bébé : il a été le rechercher (bien trop grand et lourd pour lui) et n'a eu de cesse d'essayer jusqu'à ce qu'on le remette à sa place !

truiss a dit…

roh ben ça vallait la peine d'en faire une tartine si le contenu ne t'intéresse pas!